Blue Chandeleur After Brexit.

Fêtent-ils aussi la chandeleur en Angleterre ?

 Avec ou sans rugby moi j’aime bien les Anglais.
Le général de Gaulle, par deux fois, avait fait en sorte qu’ils n’entrent pas dans l’Europe.  Et pourtant quarante cinq ans plus tard l’ Angleterre quitte l’union. C’est fou ça!  Quand  ma maman Juliette sera plus en forme nous allons en causer. C’est important les mots dans nos vies.

La poêle dans la main droite. A défaut d’un Louis d’or une pièce de vingt centimes bien brillante dans ma main gauche. Personne ne le saura. Le poignet est nerveux et décidé pour un triple salto arrière. Qu’elle se pose, cette crêpe, bien à plat sur le  dessus de l’armoire pour m’assurer richesse et prospérité pour toute l’année.  Je me surprends à me la jouer perso sur ce coup là. C’est un truc à faire en famille cette chandeleur. Que tout le monde en profite. 

Je ferme les yeux et me voici au moyen âge. Nous sommes tous là autour du foyer de cette basse maison de Bretagne. Dans le lit clos deux jeunes enfants se sont profondément endormis. Suis-je l’un d’eux?  Au dehors, depuis deux nuits tombantes et pluvieuse, nous entendons dans le lointain résonner les chaînes.  Ambroise le vieux aurait même entendu clairement, malgré sa surdité, les sabots sur la lande. L’ Ankou est paré à la moisson et rôde.  Des histoires à faire peur à tout un hameau.  Les femmes se signent et s’empressent de raviver les braises. Le diable ne passera pas par l’enclos et personne ne sera fauché. Le sel si cher est répandu sur le seuil.

Les enfants enfin réveillés se frottent les yeux et chuchotent en s’approchant au plus près de l’âtre. C’est sûr l’année sera bonne en récolte et les maîtres en seront encore plus riches. Le prêtre, lors de son sermon, en avait l’air bien sûr. Les hochements de tête des seigneurs, au premier rang, acquiescent les propos. Les bourses déliées par les mots ; la quête en est meilleure. Dans les maisons des belles familles là aussi les crêpes feront la joie des enfants. Peu importe le Louis d’or tout va bien ici.  Les riches et les pauvres vont manger des crêpes, à l’unisson, en ce deux février à la lueur des chandelles unis dans la tradition mais par pour les mêmes raisons.

J’ouvre les yeux et  sa main est encore dans la mienne. La petite mère Le Roïc, quatre vingt dix sept ans prochainement, est assoupie dans ce lit d’hôpital. Elle aussi, comme une crêpe, bien à plat et je la veille précieusement. Son visage est reposé et ses doigts, par petits soubresauts, remuent dans les miens. Le Louis d’or, mon Louis d’or c’est elle. Je ne peux pas lui offrir les crêpes qu’elle aime tant. Un tuyau l’alimente afin de laisser son  système digestif au repos. Que nous fait d’elle, depuis Noël, cette Le Roïc aussi solide que le granit de notre matronyme. Naguère, même le gourdin du malandrin a échoué. Alors le diable on s’en moque!

Un peu de pâte à crêpes en perfusion ça doit pouvoir se faire cette chose là! C’est quand même la chandeleur bon sang! Pour les crêpes nous verrons plus tard dès que tu seras rétablie. C’est qu’elle a un sacré coup de fourchette la Juliette. Pour la fête des lumières je serai bien tenter d’allumer une bougie dans sa chambre. Impossible par sécurité. C’est en même temps un peu mortuaire cette petite flamme vacillante sur une table de nuit.

Le chemin n’est pas encore fini et laissons passer ensemble la charrette sur la lande. Ce n’est pas  l’heure. Peu importe le calendrier, des deux février je vais t’en inventer ma petite mère. Je ne sais pas si la Juliette sait que la chandeleur est  à l’origine une fête religieuse. Quarante jours après Noël c’est la présentation du Christ au temple et la chandeleur, en référence, aux chandelles ainsi allumées.

Je sais qu’elle croit un peu mais pas de trop. Juste de quoi être tranquille avec sa conscience.  Moi pas du tout mais peu importe j’aime les histoires. Mes chandelles de vie sont ses yeux bleus Bretagne comme les miens d’ailleurs. Je ne me souviens pas des yeux de ma grand mère Le Roïc qui fut crêpière en un autre temps. 

En fait, je suis déjà riche de notre histoire et de nos regards échangés. 
A une autre histoire autour des crêpes »Of course ».
Patrick dit le père Le Roïc

 

 

 

1 réflexion sur “Blue Chandeleur After Brexit.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page