Formation Le Roïc

Solen, Stéphanie et Pascal (France)

Bristol à Doulens-Ecole crêperie Le RoïcfrSolen, jeune étudiante, poursuit des études en licence Administration Economique et Sociale (AES). Cette formation pluridisciplinaire, proche du monde professionnel, offre de multiples débouchés avec plusieurs options et orientations. S’il en est une des options que je n’avais pas bien imaginée c’est bien celle de crêpier ! Solen a l’esprit « pratico-pratique », comme la formation Le Roïc, et elle se donne toutes les cartes en main pour pouvoir répondre à la demande de l’existence. Volontaire et déterminée, elle ne compte pas rester les deux pieds dans le même sabot et attendre que ça lui tombe du ciel. Quitte à choisir un job, dit-elle, autant que celui plaise pour financer les études durant l’année ou bien encore des voyages à travers le monde plus tard. Y’a pas mieux, déclare t-elle, et des crêpiers on en recherche tous le temps! Ayant déjà un peu manier le rozell, elle est venue parfaire le geste et à prendre quelques trucs et astuces en cuisine et c’est tout juste si je n’ai pas du couper le gaz pour l’arrêter. Bravo la petiote comme dit Pascal!

Formation crêpier Le Roïc
frStéphanie est venue passer trois jours à l’école Roïc à la fois, non seulement, pour apprendre à réaliser des crêpes et des galettes mais aussi pour renouveler les pratiques. Elle est la « patronne’ de son propre établissement Le BRISTOL à Doullens dans la Somme (80) qu’elle a repris il y a deux ans. Stéphanie est donc venu chercher des savoir-faire d’une part mais aussi des conseils pour, peut-être, alléger l’offre sur sa carte très riche de propositions: des plats du jour, une carte de pizzas et crêpes sucrées et salées … Recentrer la carte « crêperie » sur les grandes traditionnelles bretonne tout en s’évadant par quelques suggestions tournantes. Plutôt rompue au service en salle, notre restauratrice souhaitait pouvoir être en mesure de réagir, au dessus des crêpières, si cela se trouvait nécessaire en cas d’affluence et pendant les vacances des uns ou des autres. Il est vrai que plus on est éloigné de la Bretagne et plus il est difficile de trouver un bon crêpier au pied levé; donc charité bien ordonnée commence par soit même. CQFD. A bientôt!

La Page Facebook PRO

Et en plus Stéphanie fait honneur sur sa carte à la Pomme Le Roïc!

frChanger pour se renouveler peut-être aussi la marque de fabrique de Pascal. De nos différentes expériences nous apprenons que parfois le destin en a joué autrement mais qu’il finit par nous sourire . Trois jours c’est court mais c’est en même temps, beaucoup dans la rencontre des hommes quand ils savent s’écouter; car de toute évidence il apparaît, parfois, quelques grands points communs dans nos parcours respectifs. Il n’est pas toujours nécessaire d’appuyer sur les mots pour se comprendre et à chacun ses doutes et à chacun sa route. Autour des crêpières, comme auprès de l’âtre, nous sommes en mesure de partager le bonheur de l’échange vrai. C’est bien aussi le projet pour Pascal que de prendre le taureau par les cornes, et d’aller là où il a décidé d’animer sa « petite crêperie » qui sera grande de simplicité traditionnelle et d’humanité généreuse. Et rien ne l’arrêtera. Bientôt « Crêp’Inn ouvrira ses portes à Carolles dans la Manche(50). Je suis bien certain que c’est homme là réussira, car osant ce jeu de mots simpliste, je dis que les atouts de réussite sont dans sa propre manche avec aussi des petit clins d’œil amicaux échangés sur le chemin… La vie est donc faite de belles rencontres. Merci Monsieur Pascal.