Formation Le Roïc

Shahine (Tadjikistan)

Le crêpier des villes fugue au champ…

tjJ’ai un Job formidable qui me fait aussi voyager tout en restant sur place. Je viens de passer trois jours avec un jeune homme qui m’annonce, tout calmement, qu’il part tenir un point de restauration au Tadjikistan. La Suisse, La France, La Chine et bien sûr la Tunisie n’étaient que des étapes pour lui avant de s’envoler pour ce pays montagneux d’Asie via Saint Vincent des Landes à la Maison Le Roïc. Non mais je rêve! Et ben non. Il a la main comme j’aime à le dire lorsque le déclic vient vite et que la billig (crêpière) n’a qu’à bien se tenir. Notre jeune polyglotte va tenir commerce dans le premier Awah (Auchan) à Douchanbé, la capitale; ceci afin d’expliquer le titre si « finement recherché » de cet article. Formation crêpier Le RoïcLe point de restauration proposera des pizzas, des pâtes fraîches et bien sûr des crêpes. Le sarrasin étant si peu présent dans les habitudes alimentaires des autochtones que nous avons surtout chercher à travailler l’offre, tant en sucré qu’en salé, par des crêpes de froment. C’est donc par différents test de pâte(s) que nous recherchions à élaborer celle qui pourrait satisfaire à un temps de cuisson avec des garnitures adaptées aux coutumes locales tout en emportant quelques idées bretonnes pour les touristes de passage. Mon petit doigt me dit que la pomme et le caramel au beurre salé Le Roïc vont être du voyage. Merci Monsieur Shahine de se partage et dire que nous n’avions que trente ans de différence; je fais si jeune !

[video_player type= »youtube » width= »560″ height= »315″ align= »center » margin_top= »0″ margin_bottom= »20″]aHR0cHM6Ly95b3V0dS5iZS9neXlMSGxPVEFmYw==[/video_player]